lundi 30 janvier 2012

Découvertes angoumoisines




Gros coup de coeur de mon festival d'Angoulême (mais comment se fait-ce que je n'aie pas remarqué ce bouquin avant ?!), j'ai nommé l'excellent Le fils de l'ours père de Nicolas Presl aux éditions The Hoochie Coochie (nouveau dans mes liens), sorti en 2010. 
Une bande dessinée muette, où l'auteur fait preuve d'autant plus d'efficacité et d'astuce pour retransmettre les émotions des personnages et l'enchaînement des actions. Le tout servi par un style graphique expressif qui, s'il peut surprendre certains au départ, colle à merveille à l'univers de l'histoire, axée sur la recherche d'identité et la dualité propre à l'humain.
À lire et relire sans modération.











Deuxième trouvaille, toujours chez The Hoochie Coochie, Les Déserteurs de Christopher Hittinger, que je n'ai malheureusement pas pu acheter, mais qui vaut le détour (merci Vincent pour la suggestion)!
Des scènes remplies de petits personnages et de détails grouillants, drôles et souvent pleines de surprises.
Un travail de fou !!
Et magnifié par un bouquin super bien fait format album (exigences post-Estienne en matière de bouquins... héhé).

 "Ça me rappelle quand je faisais des dessins de villes en plaçant l'hôpital, la piscine, l'école, toutes les maisons et même les panneaux stop." (Hélène - 8 ans)




Bon, j'ai aussi acheté des fanzines en sérigraphie et en photocopie sur papier couleur, comme toute bonne étudiante en art future bobo qui se respecte. Mention spéciale à l'imprimerie Trace qui fabrique des carnets imprimés au pneu de voiture :)

2 commentaires:

  1. Très bonne selection! Les deux sont trop bien, beaux et bons.
    Ahhh c'était bien Angoulême!

    RépondreSupprimer